le toit de mon habitation, un élément déterminant dans la récupération de l’eau de pluie

eau de pluie 11 mai 2023

Le choix de votre solution de récupération d’eau de pluie sera grandement conditionné par la forme et la surface de votre toit. En fonction de ces deux critères importants sera déterminé la capacité de votre système de récupération.

Vous devez installer ou mettre en conformité votre ANC ?

le toit en pente

Il est le champion toutes catégories. Il y a moins de pertes et son inclinaison permet à l’eau d’être directement évacuée vers la solution de récupération choisie. Elle charrie également moins d’impuretés dans son sillage.

le toit plat

Un toit plat semble idéal pour récupérer l’eau de pluie. Pourtant, sa configuration ne permet pas une évacuation rapide et optimale de l’eau récoltée. L’évaporation fait son travail et les pertes peuvent parfois être impressionnantes, surtout l’été sur un toit chaud.
Un soin particulier sera apporté au choix du revêtement. La membrane d’étanchéité devra être efficace et posséder un ph neutre. De plus, un toit plat a davantage tendance à garder les impuretés, déchets verts et polluants. Il faudra donc prévoir une préfiltration efficace et nécessitera une attention de tous les jours.

le toit végétal

On pense souvent, à tort, que les toitures végétales sont bénéfiques pour l’eau de pluie. L’eau serait traitée naturellement par les végétaux présents sur le toit. Malheureusement, malgré une qualité de l’eau évidente, elle est aussi fortement chargée en sédiments et autres
impuretés. Si un toit plat nécessitait une préfiltration efficace, un toit végétal a des besoins encore plus importants. Sinon, gare à la mousse, aux algues et à l’eau colorée dans votre citerne. Dernier bémol et non des moindres, le toit végétal boit énormément d’eau à chaque épisode de pluie… ce qui limite fortement vos réserves.

le revêtement du toit

Après la forme du toit, c’est également la couverture de ce toit qu’il faut analyser. Qu’elle soit en ardoise, tuile, métal, bois ou encore béton, toutes n’ont pas le même comportement en contact avec l’eau de pluie. Certains revêtements sont plus propices à une eau de qualité, pour les autres, la vigilance sera de mise.

  • Les toitures métalliques sont à ranger du côté des fausses amies. Les pluies acides agissent sur le cuivre ou l’aluminium qui libèrent des métaux lourds dans l’eau. Une situation non souhaitable. Le zinc est quand à lui parfait en toiture pour l’eau de pluie.
  • Les toitures en bois sont également à proscrire. Le bois génère moisissures et champignons et il colore également l’eau.
  • L’eau de pluie a donc ses revêtements favoris : les tuiles, la tôle ondulée en zinc ou encore le béton. Ces revêtements n’auront pas d’effets néfastes sur la qualité des eaux de pluie qui dévaleront de votre toit.

Envie d'en savoir plus sur la gestion des eaux de pluie?