vulgariser pour mieux

ça c’est du eloy 8 juin 2023

Une solution d’assainissement non collectif (ANC) joue un rôle déterminant dans la protection de l’environnement. Pour remplir sa mission, elle doit donner le maximum de ses performances. Pour les garantir, il faut entretenir sa solution mais surtout respecter ses prescriptions d’usage. Comment faire pour s’en assurer ?

Et si vous économisiez 50% de votre eau courante ?

un manque de connaissances

Vous le constatez lors de vos visites de contrôle, certaines solutions d’assainissement ne remplissent plus leur mission. La faute, parfois, à un manque d’entretien, voire une mauvaise utilisation du produit. Des échanges entre nos Opérateurs Certifiés et les usagers ressort une constante : la non-connaissance du propriétaire sur ce qu’il possède dans son jardin.

un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

Si on lui donnait le choix entre un assainissement collectif ou non collectif, un particulier choisirait sans hésiter le collectif. Quelques restes de repas évacués par l’évier de la cuisine, l’huile de la fondue bourguignonne vidée dans les toilettes, un pinceau nettoyé dans le lavabo de la buanderie, … Des gestes à éviter, même en assainissement collectif et qui pourtant sont légion. La grande différence est l’impact sur la solution de traitement en aval. Et cet impact va être conséquent voire même fatal à une solution individuelle de traitement des eaux usées. Il est donc nécessaire de responsabiliser les usagers, leur faire prendre conscience de leur rôle dans la protection de la ressource et de leur environnement direct.

qui pour se charger de cette mission ?

Il est évident que le SPANC, en tant que service public, effectue cette mission d’information auprès des usagers dans son quotidien : sites exhaustifs, newsletters, activités de terrain, … Vu le nombre important de systèmes d’assainissement différents, il n’est pourtant pas toujours aisé de communiquer sur tout et de manière précise.

C’est là que les fabricants peuvent entrer en jeu. En créant des supports à destination des usagers mais également en communiquant largement sur les enjeux liés à la pose, à l’utilisation et l’entretien de leurs produits, les marques participent à la formation des TP et des propriétaires tout en favorisant le bon usage du produit installé.

s’engager sur toute la vie du produit

En prenant cette responsabilité à son compte, eloy renforce ses liens avec les acteurs du secteur et les usagers. Objectif ? Plus de performances, moins de dépannages. Cela débute par la prise de conscience du produit que l’on installe chez soi, son fonctionnement et son impact sur l’environnement. Cela se poursuit par l’apprentissage des bons usages et des gestes à poser pour garantir le bon fonctionnement de sa solution. Enfin, c’est un message de fond permanent sur la nécessité d’entretenir son produit. Ces trois axes sont les piliers d’une communication qui s’opère du fabricant vers le propriétaire soit via le site ou les réseaux sociaux de la marque, soit via son réseau de partenaires.

vulgariser pour mieux comprendre

Avec la création de Jean l’effluent, eloy propose des voyages au cœur de ses produits. Petite goutte d’eau usée, Jean traverse micro-station et filtre compact pour en expliquer le fonctionnement. Sur sa route, il croise Emilie la bactérie aérobie ou encore Chandler le surpresseur. Tous les personnages expliquent leur rôle et comment garantir la réussite de leurs objectifs particuliers. Véritable outil pédagogique, Jean explique à toute la famille ce qu’il se passe sous le jardin et les éléments dont il faut prendre soin.

propriétaire sentinelle

On le sait et on l’a déjà dit, les performances d’une solution d’assainissement non collectif dépendent de l’entretien de cette solution. En cas de problème, il n’est pas toujours aisé de déterminer si l’eau est encore correctement traitée. Pourtant le propriétaire est la première personne à pouvoir détecter un souci pour que celui-ci soit rapidement résolu. S’il est long, ce délai avant dépannage peut s’avérer dramatique pour l’environnement direct du produit.

pousser à l’action

Grâce à leurs visites régulières auprès de nos usagers dans le cadre de nos contrats d’entretien, les Opérateurs Certifiés eloy prennent systématiquement du temps pour promulguer des conseils sur l’usage de nos produits. Nous avons développé des supports graphiques pour aider le particulier dans la surveillance de sa solution d’ANC. Visuels clairs et simplifiés, situation normale ou non et actions aisément réalisables sont rassemblées dans un format ludique et pédagogique.

expliquer le pourquoi

Faire de la pédagogie n’est pas toujours chose facile. Asséner des ordres et/ou des recommandations n’est pas porteur de sens pour l’usager. Nous devons également penser aux codes actuels de communication. L’utilisation de l’infographie ou de la vidéo participe à une meilleure compréhension et favorise l’attention. Nous devons repenser jusqu’à nos guides d’utilisation perçus comme rébarbatifs, techniques…et qui ne sont finalement pas lus. Donner du sens permet d’atteindre les meilleurs résultats. Décrire les conséquences d’un mauvais usage, dévoiler l’impact environnemental d’un polluant, expliquer pourquoi tel élément doit être traité ou régulé permet de replacer les choses dans l’environnement direct de l’usager et le responsabilise. Cela vaut tant pour le particulier que pour le professionnel qui doit traiter les eaux de son activité.

de nouvelles pistes à explorer

Avoir l’envie de bien faire, pour tous. Tel est le nouveau manifeste d’eloy. Pour y arriver, nous devons nous mettre au service de la filière et servir ses intérêts. Nous sommes en permanence à l’écoute de nos partenaires SPANC, Bureaux d’étude, TP, usagers, … pour développer des outils de communication qui répondent à de réels besoins de terrain.