l’assainissement des eaux usées en 3 phases

assainissement 23 June 2022

La micro-station oxyfix® est une solution d’assainissement non collectif qui va permettre le traitement des eaux usées dans un volume restreint. Trois phases vont se succéder pour réaliser le travail d’épuration et rejeter une eau traitée dépassant largement les normes imposées.

micro-station oxyfix

première phase
d’épuration : la décantation

La micro-station oxyfix® est composée de trois compartiments. Le premier compartiment va permettre la séparation des matières présentes en suspension dans l’eau usée. Les matières les plus lourdes vont lentement couler vers le fond du compartiment, les matières plus légères vont, quant à elles, remonter à la surface. Ce processus lent s’appelle la décantation et sert de pré-traitement avant le passage dans le deuxième compartiment de l’oxyfix®. Grâce à son décanteur de 3 m³, la micro-station oxyfix® offre un des plus grand volume de décantation pour un système d’assainissement individuel. La fréquence de vidange des boues résultant de cette étape de décantation est estimée à 48 mois, une des plus basse du marché.

micro-station oxyfix

deuxième phase
d’épuration : la réaction

Le deuxième compartiment de la micro-station oxyfix® est appelé réacteur biologique. C’est ici que le gros de l’assainissement est réalisé. De l’oxygène est envoyé via un surpresseur (placé dans une cave ou une buanderie) dans le réacteur via des diffuseurs de petites bulles. Cet oxygène va permettre le développement de bactéries qui vont venir se fixer sur un support inaltérable et incolmatable : l’oxybee®. Une fois les oxybee® colonisées par les bactéries, ces dernières vont venir digérer les matières polluantes et de ce fait, traiter l’eau.

micro-station oxyfix

troisième phase
d’épuration : la clarification

Dans le troisième et dernier compartiment de l’oxyfix®, le dernier round de ce combat acharné va se dérouler. Après le passage dans les deux premiers compartiments, l’eau traitée est toujours légèrement chargée de particules et boues résiduelles. Toujours par décantation, ces rares particules en suspension vont retomber dans le fond d’un entonnoir et être redirigées vers le premier compartiment. Les eaux traitées sont, quant à elles, rejetées vers le milieu naturel ou dispersées à l’aide d’une solution d’irrigation.

micro-station oxyfix